Sélectionner une page

L’Odyssée artisanale ?

L’Odyssée Artisanale est un projet qui a pour objectif d’emmener des artistes, artisans d’art et producteurs gastronomiques faire des marchés artisanaux (ou des expositions) mensuels dans les communes des bords de Loire des Pays de la Loire et du Centre.
L’Odyssée s’effectuera en bateau traditionnel de Loire, moyen de transport écologique qui remonte la Loire à la voile et la redescend avec le courant.

Ce projet a un quadruple objectif

Notre projet repose sur es piliers du développement durable :

1/ L’aspect social

Par essence, un marché est l’endroit où naissent les liens sociaux  – intergénérationnels et inter-classes sociales. De plus, les artisans que nous embarquons sont des passionnés qui adorent partager leurs passions.

2/ L’aspect économique

Un nombre croissant de communes des bords de Loire et affluents aménagent leurs bords d’eaux afin de mettre en valeur leur situation géographique et d’attirer commerces et citoyens. La « Loire à vélo » offre une opportunité exceptionnelle aux touristes de découvrir ces espaces. Nous souhaitons amplifier le phénomène avec un trafic fluvial à taille humaine.

Un nombre croissant de personnes se lancent dans l’artisanat pour retrouver un sens à leur activité professionnelle (et personnelle) or de manière générale ils sont très peu aider par les organismes de financement (banques et institutions..) et demeurent très isolées dans leur développement car sans fond il est difficile de constituer une équipe propice à leur essor et doivent souvent cumuler les 3 casquettes de « producteur », « administratif » et « commercial » au détriment de leur coeur de métier : la production d’oeuvres.

C’est dans  ce sens que nous nous engageons à leur côté.

3/ L’aspect écologique

Les bateaux utilisés seront en priorité des gabarots, qui remontent le fleuve à la voile et le redescendent au courant. Ils viennent en alternative à la route.

Certes, cela peut sembler anachronique à l’heure du « tout, tout-de-suite » mais quand on sait que 29 000 gigaoctets d’informations sont déversées chaque seconde soit 335 Mo par seconde. Je mets personnellement environ 2 secondes pour analyser l’image qui se présente en face de mon écran et je mets plus d’une minute à lire un contenu texte de quelques dizaines de ko. Il est donc évident que l’humain ne peut suivre cette escalade temporelle. Autant revenir à ce que l’on peut maîtriser.

Ces bateaux ont un fond plat et les ondes qu’ils provoquent sur l’eau sont faibles et donc leurs clapots n’altèrent pas les rives.

La voile et le courant sont les carburants privilégiés de ce mode de transport. Un moteur thermique sert uniquement aux manoeuvres d’accostage et aux passages de ponts.

4/ L’aspect culturel

Ces bateaux font partie de l’Histoire. Ils appartiennent au patrimoine fluvial.

Les artisans et artistes sont les gardiens de savoir-faire ancestraux mais ils sont également à la pointe de l’innovation en développement des techniques inédites dans leurs oeuvres.

Une campagne de financement participatif

C’est pour porter ce projet que nous allons lancer très prochainement une campagne de financement participatif sur Ulule : https://fr.ulule.com/lodyssee-artisanale/